Six jours sans rien planifier…

J’ai passé six jours au temple des mille bouddhas, en Bourgogne… ICIclik

Des personnes rencontrées sur place pendant le stage de deux jours sur la méditation (deuxième partie) m’ont dit un peu surpris …. : « Mais… tu fais quoi, là toute la semaine ? »

au-matin2

J’ai ri… comment expliquer que, tous les matins, je suis libre de mes choix ? Me lever sans « penser », juste pour savourer par exemple ce petit matin frileux, à l’heure bleue qui magnifie ce lieu.

Aussi libre que ce chat sauvage qui vit là… de  suivre la cadence de mes pas sans me poser les questions du pourquoi.

chat-au-matin

De sentir la chaleur du soleil levant se poser sur mes cheveux et de me dire encore une fois que c’est beau, oui c’est beau la vie et la nature aussi.

lever1

Ma journée, je ne la programme pas … Elle sera comme elle sera, riche de silence, de nature, de lecture aussi. Riche de rencontre, d’un repas partagé, au gré de ce qui sera.

paon-au-matin

Riche d’un éclat de rire, devant le paon déplumé dépité, qui contemple son ombre…

Riche d’un court dialogue avec un regard scrutateur dans le parc, lors d’une pause méditative.

libellule-2

Ma journée, du lever au coucher sera sans télévision, sans information, sans ordinateur, par choix. Juste un petit bonjour et un petit bonsoir par téléphone à monsieur mari, gardien de la maison.

Elle sera écoute des drapeaux de prières qui claquent au vent… elle sera contemplation du soleil qui descend au couchant…

nuit-2

Elle ne sera ni planifiée, ni prévisionnelle… juste consacrée à l’étude des beautés de l’instant présent.

 

Publicités

69 réflexions sur “Six jours sans rien planifier…

  1. Merci pour ce billet magnifique .Une amie m’a conseillé de partir et de faire un stage de méditation , seule , dans une structure comme celle que tu décris.. Je fais souvent des pauses de méditation mais surement mal conduites.
    Merci pour toutes ces explications très intéressantes.
    Tes photos sont magnifiques.
    Douce soirée, bises Cathie

    • Je méditais d’après les livres que j’avais lu à ce propos mais le stage m’a apporté beaucoup. Tu reçois des enseignements oraux qui te font vraiment réfléchir également sur la vie et la mort par exemple.
      C’est très intéressant. Belle journée Erato

  2. Bonjour Cathie,
    J’ai trouvé ton billet très intéressant, j’ai même lu tes réponses aux commentaires… c’est tout dire ! 🙂 Tes photos sont très belles, elles respirent la sérénité. Merci pour ce mini reportage qui fait du bien… Bise.
    Maritxan

    • Merci Marixtan, je suis bien heureuse s’il peut être utile à certains d’entre vous. La plupart des gens qui font de la photo au final méditent sans le savoir à leur manière. bises

  3. Bonjour ,l’important c’est que tu y trouves la sérénité,a chacun sa façon de voir et de penser ..tant que ça reste correct..moi ,je la trouve dans la nature ,dans ce que je fais ,ma famille ,c’est ça mon bonheur.bonne journée,bises.

    • Ce n’est pas incompatible Faustine, lorsque je rentre je suis d’autant plus disponible pour ma famille et mes amis. Mais ce n’est pas obligatoire non plus, comme tu le dis, nous sommes tous différents et devons faire à notre manière en fonction de ce que nous sommes, je t’embrasse. 🙂

  4. Impatiente comme je suis, je ne saurais pas faire ce que tu fais. En attendant, tu as ramené de bien jolies photos aussi zen que tu dois l’être quand tu rentres.
    Bises, Cathie, et bonne soirée.

    • Je pense que tu le fais sans le savoir pourtant Pascale car une personne qui photographie des oiseaux comme tu le fais pratique sans le savoir de la méditation mais pas assise c’est tout.
      Tu te fixes sur un objet, l’oiseau, et pendant que tu fais tes photos ta tête est vide, je t’imagine mal faire tes photos d’oiseaux en faisant ta liste de courses ou autres 🙂
      Le tout est d’en prendre conscience ! bisous

  5. ME voilà, bon moi qui croyait que tu aller au temple ou dans la nature ; position du scribe ( bien écrit ) et ne penser à rien, ou réciter des mantas ?;
    avec les LAMAS ; jE doit trop voir de documentaires; plus ou moins arrangés; VOUS n ‘aviez pas de réunions ,pour discuter religion ou autre.
    LE réfectoire, vous étiez tous ensemble , raconte un peu Comme moi , je n irai jamais , vu , que je ne pourrai, faire le scribe, par contre , bouger les drapeaux , faire tinter les cloches, cela m ‘irait Terre à terre, je suis , que mangeais – tu, du riz,,des fruits ;JE ne saurai jamais vider ma tête complètement; ne penser à rien
    pendant un certain temps !!, la peur de ne pas la retrouver !!! je rigole pas ! LE paysage est beau, les promenades agréables; tu n (as pas fait de vidéo ?,
    TA voix est revenu , j ‘espère que tu ne l a pas refilé à Patrick ; et alors «  »Pitchoune » ou pitchoune  » JE retourne demain, je verrai avec BENJAMIN
    TU vois plus de 30 mn pour écrire tout ça , tgv moi tpv  » , BONNE NUIT, et de gros bisous (MIMIM ‘a dit de te saluer ) aux bipèdes
    FAMILLE QUADRUPEDES, de gros calins
    ♥♥♥♥♥♥♥( je sais faire )

    • Il y a deux pujas par jour, (une puja c’est une prière dans le temple, avec la musique traditionnelle (cloche tambourin conque), c’est en tibétain et c’est très beau. Mais rien ne t’y oblige. Il n’y a pas d’obligation. Ce centre reçoit des bouddhistes et des NON bouddhistes, voire des personnes d’autres religions. J’y ai croisé une fois une dame fervente catholique qui s’intéressait à la religion bouddhiste.
      Pour ce qui est de la nourriture, nous mangeons végétarien, c’est très bon. Là encore on fait comme on veut, on prévoit de manger ou pas. Certaines personnes dorment dans des chalets dans le parc et font eux-mêmes leur nourriture.
      Videz sa tête complètement ne se peut pas … les idées passent en fait, on te l’explique lors du stage, elles passent et il faut juste « les laisser passer », comme des nuages qui traversent le ciel bleu de l’esprit. Ce qui est important c’est de : Ne pas te fixer sur ta pensée.
      On se concentre par exemple sur sa respiration, en comptant 21 respirations, tu comptes j’inspire je respire UN, et puis là tout à coup tu penses :
      « Tout à l’heure je vais téléphoner à untel » bon, pas grave, là tu te dis : PENSÉE !!!!! et tu t’obliges juste à revenir à ta respiration… Deux, j’inspire je respire…
      Tu vois, ce n’est pas si compliqué que cela. Si tu préfères tu peux te concentrer sur un objet. Il ne faut pas culpabiliser parce que les pensées arrivent, c’est normal.
      Il y a une position importante à tenir mais pour des gens comme toi et moi (avec notre mal de dos), tu n’es pas obligée de te mettre en position bouddha jambes croisées (hihihi tu nous imagines dans notre état !!!)
      Donc tu peux le faire assise sur une chaise, bien calée. J’ai effectué tout le stage de deux jours ainsi. Et mon dos n’en a pas pâti.
      Oui ma voix est revenue merci Pitchoune (Monsieur mari est déçu il avait la paix !)
      J’espère que tout ira bien avec Benjamin.
      Tu as drôlement bien écrit en plus tu fais de jolis petits coeurs bisous tout plein.

  6. Pourquoi pas .. Se ressourcer … C’est important … La méditation .. La contemplation … Pour qq jours mais à mettre en pratique souvent après … Zen .. Si le monde serait zen … Gbisous

  7. bonjour Cathie
    une belle initiative et courageuse quelque part…je ne pourrais pas sans voir mon mari ni mon chien je n’y penserais même pas 🙂

    bisous et a tes chéris ♥

  8. nous devrions prendre un temps chaque jour. Et c’est formidable ces 6 jours. Dommage que ce soit si loin de chez moi. Bises et meilleure santé !

    • Se fixer un petit quart d’heure par jour oui, comme tu sais aussi le faire 🙂 c’est déjà pas mal. Le lama du stage 2 nous l’a redit encore cette fois : pratiquer tous les jours mais pas en excès cela ne sert à rien, et puis appliquer les pratiques du cœur dans la vie, tout court. Ce qui va de pair bisous Andrée, ça va mieux, je peux parler (Patrick est déçu !!!!) lol

  9. C’est vrai que chez nous on a du mal à ne pas planifier une journée …. j’ai vu un endroit de ce genre à la télé ce soir, en Auvergne … et j’ai pensé à toi !
    Mais je n’avais pas encore vu ton article …
    Bizzz belle soirée

    • Merci Nini, les grands esprits se rencontrent moi j’ai pensé à toi ce matin dans mes bois, en trouvant mes premiers kilos de cèpes, ton article m’avait tellement fait bavé !!!!! Je l’ai dit à mon mari 😉 bises

  10. ça c’est un programme qui fait sacrément envie !!!! Zénitude et harmonie !
    Une pensée pour le paon… héritier du phénix….il n’a plus qu’à attendre patiemment !

    • Ces paons étaient si beaux en juin ! Là ils ne criaient plus « Léon » mais « Pouet » curieux en fait hihihi.. et deux sont morts… gros bisous Claire j’espère que tu vas bien

  11. une retraite ne peux être bénéfique que si, on la fais dans le renoncement à tout ce qui n’est pas elle. Par contre je t’admire de le faire 6 jours. Bisous

    • J’ai fait un stage de deux jours de méditation, donc la vraie retraite n’a duré que quatre jours et j’avoue ne pas l’avoir vu passé. Et puis tu n’es pas coupé de tout, il y a des contacts humains. bises Renée.

  12. Tes photos sont splendides et….Bravo ! pour ce  » lâcher prise  » Au lieu de toujours courir après un projet, profiter de l’instant doit être très agréable et…reposant !
    Belle semaine Cathie . Bises et pensées

  13. Waw,quel programme non programmé. 😀 J’aimerais avoir ton esprit de liberté:pas de soucis,faire ce qu’on veut quand on veut.Tu vas me dire,tu n’as qu’à essayer…….pas si facile,hélas.
    Bonne semaine,Cathie.Bisous.

        • Tu peux lire pour t’aider à démarrer : ce livre :La sérénité de l’Instant -Thich-Nhat-Hanh
          Ce moine zen te donne plein de petits trucs de vie, pour introduire des instants zen dans le quotidien.
          J’ai commencé comme ça.
          J’ai lu et décidé d’appliquer ce que je pouvais.
          J’avais dit, dans ma semaine je ferais une matinée instant présent, en essayant de penser vraiment à ce que je fais au moment où je le fais;
          Là je lave mes carottes, je pense à l’eau qui coule sur mes mains, là je les épluche, je pense aux carottes, comment elles ont poussé (je ne pense plus à mes soucis ou au matériel à côté).
          Là je passe le balai, je regarde ce que je fais et comment la saleté part et comment le sol devient propre, j’y pense, je ne pense pas à autre chose.
          C’est un début, avant la phase : je m’assois pour méditer. Pour les gens qui ont peur de s’arrêter.
          Sinon tu bloques un temps dans ta semaine et tu décides de l’accorder à un quart d’heure de méditation assise et là les livres sont nombreux aussi.
          Petit à petit tu augmentes les séances.. (on devient accroc très vite de toute façon si on le fait correctement car ça fait du bien)
          bisous

  14. alors beaucoup de silence, de sérénité pour toi, et c’est super !
    par contre ici hier articles et sur le net sur le centre près de Lodève, sur son « chef spirituel !!!! » pas joli, joli tout çà ,
    tes photos sont très belles,
    bonne semaine, bisous, MIAOU !!!!

    • Je suis allée voir Mistigris car je n’en avais pas eu vent. J’en suis navrée, que l’inconduite d’un seul homme jette l’opprobre sur toute une religion c’est triste, au même titre que dans l’église catholique souvent touchée aussi par ce type de scandale. Idem en politique de toute manière, on le sait bien.
      Je ne peux pas juger de tout cela en tout cas car je ne connais pas le lieu en question, ni le Maître concerné.
      Par contre mon ressenti personnel du temple des mille bouddhas est bien loin de cela. Pas de grand « gourou ». Les lamas sont simples, donnent leur enseignements pour dix euros par jours, (personnellement je ne vais pas aux grands rassemblements avec les grands maîtres).
      Les voir évoluer au sein du temple, avec les résidents bénévoles ou les gens qui passent est une vraie leçon d’humilité.
      Voilà tout ce que je peux en dire. Bisous Mistigris.

  15. C’est un peu ce que je ressens sur les chemins de St Jacques mais avec un peu plus d’activité car j’en ai besoin mais… Libre d’entrer dans une église et de prier, libre de manger quand je le souhaite le midi, libre de mes pas et de mes pensées… Et le soir retrouver des gens qui, comme moi marchent vers un but, toujours le même, atteindre St Jacques de Compostelle un jour.

Laisser votre sentiment sur l'article....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s